Parfois, il y a des choses que je trouve hideuses, pour lesquelles je jure père et mère ne jamais porter. Et puis un jour la mode me contamine et je reviens sur mon point de vue (ça m’est arrivé avec les chaussures à bouts pointus, à bouts ronds, compensées, au talon trop épais ou trop fin, les spartiates, le vernis, le daim, les socquettes dans les escarpins et dernièrement les derbies).

Cependant, il y a «des chaussures qui malgré la mode ne m’atteindront jamais, c’est sur !

J’adore le principe de remise de prix des pires productions de la TV, du ciné ou de la musique : Les « gérard » ! Je remets donc moi-même les Shoes Gérard Award.

Attention : je ne veux vexer personne, je suis tolérante sur les autres mais sur moi c’est absolument impossible.

The number 5 is :

birkenstock

Les Brikenstock : même à paillettes, vernies, argentées…je peux pas !

The number 4 is :

cloggs

Les cloggs : nous étions inondés l’été dernier avec ces trucs, il y en avait partout, même sur les marchés, en plus on pouvait ajouter dessus des sortes de pin’s avec des fleurs ou autres… non mais n’importe quoi !

The number 3 is :

g_rard2

Ce genre de bottes ou bottines que des centaines de femmes mettent le matin pour aller travailler. Le bout n’est ni rond ni pointu, ça ressemble à rien. Des ballerines noires toutes simples ont beaucoup plus d’allure !

The numbers 2 is :

kickers

Les kickers, autorisées sur les personnes de mois de 12 ans, après : no comment ! (oui oui, ce modèle existe en 38)

AND THE WINNER IS :

g_rard

Ce genre de chaussures. Je ne sais même pas comment ça s’appelle, mais j’en ai déjà vu dans pleins de couleurs et de formes différentes. Ce modèle femme est de toute beauté non ?

Croix de bois croix de fer, jamais je ne porterai ces chaussures.

Vous connaissez peut être d’autres Gérard ?